Stevens Carpo Tour

Par  |  0 Comments

Confort Absolu

3 699 € | 16,40 kg

Que ce soit pour les trajets du quotidien ou pour des balades dominicales, le Stevens P Carpo Tour possède de nombreux atouts pour séduire les cyclistes urbains. Avec ses lignes élégantes et sa transmission dernier cri, ce vélo pourrait bien devenir votre compagnon favori.

Voilà un vélo qui ne devrait pas laisser les cyclistes urbains indifférents de par son design élégant et fluide, ainsi que par ses solutions techniques. Concernant ces dernières, parlons immédiatement de la transmission composée d’une boîte de vitesses de fabrication allemande Pinion à 18 rapports intégrée au cadre, et d’une courroie Gate. La boîte de vitesses Pinion est basée sur la combinaison de deux pignons, l’un de trois engrenages, l’autre de six. La multiplication de 3 par 6 donne 18 rapports, idéal pour se sentir à l’aise dans n’importe quelle situation! Le passage des vitesses s’effectue grâce à une poignée tournante aussi bien à l’arrêt qu’en pédalant. Néanmoins il est nécessaire de soulager le poids sur les pédales pour que le changement s’effectue de manière fluide. Un long rodage de la transmission s’avère nécessaire pour atteindre également une plus grande souplesse dans la transmission. Quoi qu’il en soit, elle est quasiment exempte d’entretien et particulièrement silencieuse. Par ailleurs, la boîte de vitesse, située au niveau du pédalier, s’avère relativement légère et permet de recentrer les masses. Un atout majeur pour la stabilité du vélo.

Cette caractéristique est renforcée par la présence d’un guidon d’une largeur de 700mm et le montage de roues de 700. Ainsi, même à faible allure, le vélo reste parfaitement stable. en selle, le P Carpo tour mise en priorité sur le confort. Les pneus ballon offrent un amorti exceptionnel. Ainsi, malgré l’absence de toute suspension, le pilote reçoit très peu de vibrations. C’est bluffant ! Ce confort est également lié à l’homogénéité du cadre et de son tube de selle qui confère à la structure une flexibilité verticale pour absorber les vibrations. La fourche Stevens SPF conçue d’un seul tenant qui, bien que rigide latéralement, absorbe elle aussi parfaitement les petits chocs. Mais cette recherche du confort ne s’est-elle pas faite au détriment du rendement ? C’est l’impression que nous avons eue lors de notre essai. Le vélo nous a parfois semblé lourd à emmener, manquant sérieusement de vélocité. Malgré une allure assez sportive avec sa selle Havoc et sa position de pilotage portée sur l’avant, il fait preuve d’indolence. il faut alors souvent relancer pour conserver une vitesse qui semble acceptable. en fait, on regrette que ce vélo ne soit pas équipé d’un compteur pour vérifier que notre ressenti corresponde à la réalité. Car dans les faits, sur notre parcours témoin, nous n’avons guère mis plus de 2 minutes de plus que le temps moyen, mais avec plus de fatigue. Mais, un peu déçu par son rendement, on en reste pas moins subjugué par le confort son roulage.

On aime : Présence d’un porte-bagages Racktime • Qualité de l’éclairage avant • Confort

On regrette : Fixation des garde-boue • La boîte Pinion demande beaucoup de rodage • Rendement en baisse