Coup de cœur

Moustache Friday 28.1

By  | 

Une vélo taillé pour la ville

En 2019, la gamme Moustache Friday connaît de grosses évolutions avec, entre autres, l’arrivée du Friday 28, un vélo urbain au caractère sportif et à la taille mannequin. Ici, point de kilos superflus, mais de l’efficacité et du confort. A l’usage, on le réalise bien vite, le Friday 28.1 ne manque de rien.

2 699 € | 20,9 kg | 400 Wh

Le tout nouveau Friday 28 est un vélo taillé pour la ville et il possède de nombreux arguments pour cela, à commencer par un poids contenu. En effet, pour alléger la bête, les ingénieurs de chez Moustache ont pris l’option de ne pas monter de fourche suspendue. En lisant cela, certains d’entre vous commencent à faire les gros yeux et s’imaginent déjà rouler sur un bout de bois. C’est sans compter le montage du cintre Moustache Flexbar qui intègre la technologie développée par la société française Baramind, et qui absorbe les vibrations de la route. Et croyez-nous sur parole, c’est tout simplement bluffant. Que ce soit sur une chaussée déformée, voire même des pavés, ou des chemins forestiers, cela apporte un vrai confort sans créer de tension musculaire au niveau des bras. A l’arrière, pour le confort, on peut compter sur la tige de selle suspendue et jouer sur la pression des pneus Continental Contact speed. Ainsi, chez Moustache, on vous conseille de rouler avec une pression entre 3,5 et 4 bars. Cela apporte un peu de douceur sur l’arrière tout en conservant une excellente qualité de roulement. Au-delà des 4 bars, on perd très vite en confort pour un gain de rendement minime. Vous l’aurez compris, le Moustache Friday 28.1 est non seulement plus léger que le Friday 27 (dont il descend) de 3 kilos, mais il est aussi étonnamment confortable. Cette perte de poids n’est pas la seule caractéristique majeure de ce nouveau vélo ! A l’usage, le Friday 28.1 révèle en effet un dynamisme surprenant qui favorise les relances après un arrêt au feu rouge ou pour doubler. Cela s’explique par une géométrie un peu plus courte que le Friday 27 et par l’utilisation de tubes extrudés à multi cavités, légers et rigides. Grâce à cette dynamique, on ne se laisse jamais enfermer dans le trafic et c’est vraiment sécurisant.

Le montage du guidon Flexbar remplace avantageusement la suspension avant et permet d’alléger le poids du vélo

Au niveau de la motorisation, le Moustache Friday 28.1 reçoit un Bosch active Plus. Sans être le plus performant de la gamme Bosch, il offre cependant un bon compromis entre efficacité et douceur. Avec lui, le pédalage est fluide et sans à-coup lorsque l’on plafonne autour des 25 km/h. Au-delà des 25 km/h, le moteur ne constitue plus un handicap, toutes les causes de friction ayant été supprimées. Pour l’alimentation du moteur, on trouve ici une batterie externe placée dans le triangle avant. Sur la version Open (cadre ouvert), si son extraction ne pose pas de problème, son repositionnement est un peu plus délicat, l’espace étant réduit. Il convient donc de trouver le bon geste ! Concernant le display, le Moustache Friday 28.1 possède la petite commande Purion déportée sur la gauche du poste de pilotage. Elle permet principalement de modifier le mode d’assistance et de gérer l’éclairage. Si le terrain de prédilection du Friday 28 se situe plutôt en ville, le vélo ne rechigne pas à partir à l’aventure. C’est pour lui permettre d’élargir son horizon que le vélo reçoit une transmission à 9 vitesses couplée à un plateau de 42 dents, autorisant des sorties sur des parcours légèrement vallonnés. Les roues de 700 contribuent elles aussi au confort et à la qualité de roulement de ce vélo. Pour le freinage, il est équipé de freins à disque Shimano MT200. Comme pour la transmission, on retrouve là des équipements de moyenne gamme certes, mais à la fiabilité éprouvée. Et pour un usage quotidien, c’est une qualité à ne pas négliger. Enfin, sur le plan pratique, le Moustache Friday 28.1 reçoit un porte-bagages arrière avec les supports QL3 intégrés permettant de fixer rapidement une sacoche Ortlieb, vendue séparément. Il bénéficie également de la potence Quick Park. Celle-ci permet de tourner, sans outil et en quelques secondes, le guidon pour qu’il soit parallèle au cadre afin de prendre moins de place, que ce soit dans le couloir d’un appartement ou dans un garage à vélo.

Vous l’aurez compris, ce vélo possède de très nombreux atouts pour vous accompagner dans vos déplacements quotidiens et même le week-end.

On aime : L’alliance du confort et de la sportivité • Les qualités de roulage • La fiabilité des composants.

On regrette : Le repositionnement difficile de la batterie • La sacoche trop souple et non compartimentée.

Positionnée dans le triangle avant, la batterie est assez délicate à repositionner.
Facile à manipuler, la potence Quick Park s’avère très pratique pour stationner son vélo dans un lieu exigu

Le dynamisme du Moustache Friday 28.1 est idéal pour un usage urbain

Fiche Technique du Moustache Friday 28.1

Cadre : aluminium 6061 T4 T6 – Fourche : aluminium 6061 T4 T6 Transmission : Shimano Acera, 9 vitesses, gâchette – Freins : à disque hydraulique Shimano MT 200, 180/160 mm – Pneus : Continental Contact Speed 700×42 – Eclairage : Axa, 30 lux/Spanninga Presto – Selle : Selle Royal Essenza Wide – Batterie : Bosch Li Ion PowerPack 400 Wh, 36 V/11,6 Ah – Autonomie : 100 km – Temps de charge : 3h30 – www.moustachebikes.com