Wink, le guidon connecté

Par  |  0 Comments

Après de long mois de développement et une campagne réussie de crowfounding le guidon Wink, mis au point par la toute jeune société Velco bikes, devrait enfin arrivé sur nos vélos dans le courant de l’année.

Connecté à un smartphone, le Wink accompagne le cycliste dans tous ses déplacements tout en assurant sa sécurité et celle du vélo. Pour la visibilité, le guidon Wink est donc équipé de deux phares puissants intégrés au design. Le guidon fait également office de GPS. Une fois la destinaton entrée dans un smartphone, il n’y a plus qu’à se laisser guider par les indications lumineuses délivrées par le guidon. Enfin, pour la sécurité du vélo, le guidon Wink alerte son propriétaire en cas de vol. Et en ce qui concerne le confort et la maniabilité, le Wink n’a rien à envier à un guidon classique.

Autant dire que ce guidon ne présente, sur la papier, que des avantages. Reste à savoir quand nous pourrons effectivement l’installer sur un vélo ? A en croire Pierre Reigner, l’un des trois fondateurs de la start-up angevine, cela devrait être possible dès cet été. En effet, la société vient de boucler une première levée de fonds de 450 000 euros pour financer l’industrialisation de son guidon. Les premières pré-séries devraient donc être disponibles au printemps avant de passer aux grandes séries dans le courant de l’été.

Aujourd’hui, près de 900 personnes ont d’ores et déjà réservé leur guidon Wink. Il devrait être disponible en deux versions : sport et ville